Fiche pratique

Handicap : maison d'accueil spécialisée (Mas)

Vérifié le 01 avril 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

La maison d'accueil spécialisée (Mas) propose un hébergement permanent à tout adulte handicapé gravement dépendant.

La maison d'accueil spécialisée (Mas) propose un hébergement permanent à tout adulte handicapé gravement dépendant dont les capacités de décision et d'action dans les actes de la vie quotidienne sont altérées.

Ce type d'hébergement peut :

  • proposer des activités quotidiennes d'éveil ou occupationnelles (musique, relaxation, activités manuelles...),
  • et être structuré autour d'unités de vie comprenant 8 à 10 chambres individuelles.

Pour être accueilli en Mas, votre état de santé doit nécessiter :

  • le recours à une tierce personne pour les actes de la vie courante
  • et une surveillance médicale, ainsi que des soins constants.

L'admission en Mas se fait sur décision de la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

La réponse intervient généralement dans un délai de 4 mois.

En l'absence de réponse au-delà de ce délai, la demande vaut rejet.

Les frais de journée sont principalement à la charge de l'Assurance maladie. Une participation financière reste cependant à votre charge, soit 20 € par jour.

Cette somme peut toutefois être prise intégralement en charge si vous avez la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C).

L'admission en Mas entraîne une réduction du montant de votre allocation aux adultes handicapés (AAH). Vous conservez 30 % du montant mensuel, soit 258,00 €.

Cette réduction n'est pas appliquée si :

  • vous payez le forfait journalier, soit 20 € par jour ;
  • vous avez au moins un enfant ou un ascendant à votre charge ;
  • la personne avec qui vous êtes en couple ne travaille pas pour un motif reconnu valable par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Un minimum de ressources doit vous être laissé quels que soient vos revenus. Ce minimum est égal à 30 % du montant mensuel de l'AAH (258,00 €).